Ecologie marine

30 ans de recherche en écologie marine, à essayer de comprendre les interactions entre l’homme et l’environnement, entre les processus physiques et la diversité du vivant, à regarder à la base du fonctionnement des écosystèmes marins, le phytoplancton, invisible à l’œil nu et support de toute la vie des océans.

Dans la même rubrique

Modélisation du phytoplancton dans les écosystèmes côtiers. Application à l’eutrophisation et aux proliférations d’algues toxiques.

30 ans de recherche en écologie marine, et une Habilitation à diriger des Recherches.
Voici son titre : "Modélisation du phytoplancton dans les écosystèmes côtiers. Application à l’eutrophisation et aux proliférations d’algues toxiques".
Et son résumé : " Le phytoplancton, de par sa diversité et sa fonction de producteur primaire, est le support de l’ensemble des réseaux trophiques des eaux douces et marines. Il est aussi responsable de la production de la moitié de l’oxygène de notre atmosphère. Il (...)

Parcours naturaliste à l’île de Sein

Après avoir arpenté cette île de long en large, avoir pu m’y abriter souvent et longtemps en voilier, y avoir été tant accueillie, y avoir créé des liens d’amitiés, j’ai voulu lui rendre hommage, avec mes deux compères Bruno Lamarche, naturaliste et Yves Fouquet, géologue. Et Remercier l’association Radooo.
Deux guides ont été publiés, l’un sur le nord de l’île, l’autre sur le sud. Un troisième est en projet pour l’ouest de l’île. Ils font 100 pages chacun, juste pour dire qu’il y a tant à voir sur ces 54 (...)

C’est quoi être chercheure ?

Cet article a été publié sur le site de Christine Lapostolle : Descriptions
Il s’intitule « Annie, chercheur(e) en écologie marine ».
Il s’agit de descriptions de travail. Le travail avec lequel on gagne sa vie, ou une autre forme de travail, parce qu’on n’a pas forcément de travail rémunéré - on l’a perdu, on a choisi de ne pas en avoir, on fait autrement...
(C. Lapostolle)